Kay Nielsen, illustrateur de contes

Parmi les illustrations traditionnelles de contes pour enfants, je garde un souvenir tout particulier de l’édition 1982 des Contes Merveilleux du Monde Entier, de James Riordan. Un recueil de contes aux origines diverses, illustré par des artistes aux styles complètement différents. Les fabuleuses histoires de mon enfance ont été totalement sublimées par certains de ces illustrateurs, dont les dessins resteront à jamais gravés dans un coin de ma tête. Je pense notamment à Robin Lawrie qui a réussi à transformer une histoire de grenouille en quelque chose d’extraordinairement beau à mes yeux alors que je suis à deux doigts de paniquer à chaque fois que je regarde un amphibien.
Mais si je ne devais choisir qu’un seul illustrateur parmi les nombreux livres de contes illustrés de ma bibliothèque, ce serait Kay Nielsen.

Kay Nielsen ou l’apogée de l’esthétisme :

Je viens de recevoir en cadeau un livre beau à en pleurer que j’attends depuis des mois, dans l’impatience et la fébrilité la plus totale, puisque je savais d’avance qu’il allait représenter tout ce que j’aime.
À l’Est du Soleil et à l’Ouest de la Lune, Contes anciens du Nord.
Une réédition de 1914 d’un ouvrage illustré par Kay Nielsen, un illustrateur danois.

Kay1

C’est non seulement le plus beau livre pour enfants que j’aie eu entre les mains, mais il contient également une préface super intéressante sur les origines des contes populaires en Norvège, un chapitre entier sur la vie de l’artiste et un autre qui explique à quel point les illustrations ont été déterminantes dans le succès de ce livre.

Kay3

Kay Nielsen 2

Kay Nielsen était complètement inratable au début du XXe siècle puisque doué, novateur et reconnu pour son originalité créative. Il reste toujours aussi cool aujourd’hui, avec un goût du détail prononcé, une poésie omniprésente et des personnages dont les costumes sont toujours fidèles et travaillés.

Kay2

Kay Nielsen 1

Je conseille mille fois ce livre pour les grands enfants comme moi qui n’ont pas peur des histoires du nord dans lesquelles les mères n’ont aucun remord à torturer et tuer leurs enfants au bénéfice d’un bon mariage avec un troll.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest1Email this to someone
There is 1 comment for this article

Leave a Reply